Bienvenue à l’école Lambda !

Vous êtes ici : Accueil du site > Les classes > cycle 3 > Histoire > Le cahier d’Histoire - L’Histoire en résumé - Programme 2002. > Du début des Temps modernes à la fin de l’époque napoléonienne.
Version au format PDF de cet article Version imprimable de cet article Version imprimable
Par : Manu
Publié : 20 mai 2007
Format PDF Version au format PDF de cet article

Du début des Temps modernes à la fin de l’époque napoléonienne.

De la découverte de l’Amérique en 1492 à la chute de Napoléon en 1815.

Recul des limites du monde connu, émergence de l’individu, explication scientifique de l’univers, Déclaration des droits de l’homme : n’est-ce pas l’avènement d’un nouveau monde ? Cette période de trois siècles, riche de multiples événements, ouvre véritablement le monde moderne , ainsi qualifié par opposition à une époque contemporaine plus proche de nous. L’ensemble de la planète est désormais accessible, l’imprimerie facilite une large diffusion des connaissances et des idées, une vision scientifique du monde émerge, aux X V Ie et XVIIe siècles. Avec L’ E n c y c l o p é d i e, le X V I I Ie siècle voit se développer l’intérêt pour les techniques. De grands textes fondateurs, marquant encore la vie politique et sociale de notre pays, sont élaborés : la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et le Code civil. Mais la même période a vu le massacre des Indiens d’Amérique, une nouvelle forme d’esclavage avec la traite des Noirs, la Terreur et l’apparition de « la guerre de masse », plus meurtrière et caractéristique de la Révolution et de l’Empire .

Repères chronologiques

Points forts

  • Le temps des découvertes :
    GIF - 24.8 ko

l’ensemble de la planète désormais accessible, apparition d’un esclavage différent de celui de l’Antiquité Des raisons religieuses et économiques, dès la fin du X Ve siècle, conduisent les Européens à explorer les mers du globe, à découvrir les Amériques et à dominer une grande partie de la planète. De nouvelles formes d’esclavage se développent alors dans les colonies d’Amérique à partir de la traite des Noirs, tandis que disparaît une partie de la population indienne d’Amérique.

GIF - 16.9 ko
GIF - 19.5 ko
  • Une autre vision du monde, artistique, religieuse, scientifique et technique :
    GIF - 20.6 ko

Parallèlement s’affirme un profond renouveau artistique et littéraire, la Renaissance, facilité par un nouveau moyen de diffusion, l’imprimerie, avec une influence prépondérante de l’Italie (à traiter avec les arts visuels). Une nouvelle religion chrétienne apparaît, le protestantisme, fondée sur un rapport direct entre l’homme et Dieu et le rejet de la papauté. Dans le royaume de France, les catholiques, largement majoritaires, s’affrontent aux protestants dont la religion est reconnue à la fin du XVIe siècle par l’Édit de Nantes, puis interdite un siècle après.

GIF - 27.1 ko

L’affirmation de Copernic, au XVIe siècle, renverse les idées courantes. C’est le point de départ d’une vision scientifique du monde qui va se développer avec le raisonnement initié par Galilée. Deux siècles plus tard, L’Encyclopédie témoigne de l’intérêt croissant des Français et des Européens pour les sciences et les techniques (partie à traiter en rapport étroit avec les sciences et la technologie).

  • La monarchie absolue en France : Louis XIV et Versailles : Le règne de Louis XIV voit l’apogée de la monarchie absolue, fondée sur le pouvoir de droit divin du roi et sur une société inégalitaire répartie en ordres. Certains en sont totalement exclus : paysans très pauvres et errants sur les routes. Le contraste est fort avec le faste de Versailles. Le Roi s’entoure d’artistes et de grands écrivains.
  • Le mouvement des Lumières, la Révolution française, le Premier Empire : l’aspiration à la liberté et à l’égalité, réussites et échecs : Tout au long du XVIIIe siècle, montent une aspiration à la liberté, symbolisée par les combats de Voltaire pour la tolérance, et un certain désir d’égalité des droits. Le phénomène dépasse la France, il concerne l’Angleterre, dès la fin du XVIIe siècle, à travers sa révolution (1688), et la nouvelle nation américaine, à travers sa déclaration d’Indépendance (1776). La Révolution française en est l’aboutissement et marque la fin de la « monarchie absolue d’Ancien Régime ». La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen en est le texte fondamental, mais ne doit pas faire oublier la Terreur, exemple, parmi d’autres, de la contradiction entre les principes et la réalité. Le Premier Empire est un autre exemple de décalage entre principes et réalités. Fervent républicain au départ, Bonaparte rétablit à son profit un pouvoir autoritaire sous la forme d’un empire héréditaire (Napoléon Ier). Néanmoins, il respecte et consolide les principales conquêtes de la Révolution en créant le Code civil. À l’extérieur, s’inspirant du souvenir de Charlemagne, il conquiert militairement un immense empire qui englobe plus de la moitié de l’Europe. Cet empire est éphémère.
    GIF - 23.6 ko

Vocabulaire à retenir

Renaissance, monarchie absolue, privilège, encyclopédie, cahiers de doléances, Révolution, émigré, département, constitution.

Personnages et groupes significatifs

Sources et documents

Pour aller plus loin