Bienvenue à l’école Lambda !

Vous êtes ici : Accueil du site > Les classes > cycle 3 > Histoire > Le cahier d’Histoire - L’Histoire en résumé - Programme 2002. > La préhistoire.
Version au format PDF de cet article Version imprimable de cet article Version imprimable
Par : Manu
Publié : 20 mai 2007
Format PDF Version au format PDF de cet article

La préhistoire.

De l’apparition de l’Homme à l’invention de l’écriture.

Comment définit-on la préhistoire ? Comment, sans trace écrite, peut-on reconstituer cette période ? Les temps préhistoriques s’étendent sur plusieurs millions d’années. Nous savons peu de choses de nos ancêtres, même si la connaissance que nous en avons a fait récemment de grands progrès. En s’appuyant notamment sur les ressources locales, on approche donc la préhistoire par les traces qu’elle a laissées, par la façon dont elles ont été découvertes et exploitées, les lieux où elles sont conservées (sols d’habitats, restes humains et animaux fossiles, outils, représentations pariétales et sculptées...).

Repères chronologiques

Points forts

  • Les premières traces de vie humaine, l’utilisation du feu, le début de l’agriculture en Afrique et en Europe méditerranéenne
    JPG - 437.2 ko
    - 4 000 000 Australopithèque
JPG - 1.3 Mo
- 450 000 Homme de Tautavel (homo erectus)

- 250 000 - 28 000 Homme de Néanderthal (Homo neanderthalensis) Selon les hypothèses actuelles, les premiers hommes apparaissent en Afrique et se répandent en Europe, en Asie et dans le monde entier. Progressivement, ils acquièrent la maîtrise du feu. À partir du I Xe millénaire avant notre ère, l’agriculture et l’élevage commencent à l’emporter sur la cueillette et la chasse au Moyen-Orient. L’habitat se sédentarise et les premiers villages sont créés. Ce mouvement atteint nos régions vers le IVe millénaire .

  • L’élaboration d’un univers symbolique : l’apparition de l’art autour de la représentation de l’homme et de l’animal
    JPG - 799.3 ko
    grotte de Lascaux : salle des taureaux

Composés de signes géométriques, de personnages humains et surtout d’une grande variété d’animaux, les gravures, les dessins et les peintures sont les premiers témoignages d’un monde symbolique et de croyances religieuses. Le créateur réfugié au fond de la grotte cherche par la représentation imagée à préserver son groupe des menaces des puissances maléfiques. Cette question est l’exemple d’un sujet à double approche, historique et artistique, permettant d’aborder l’importance du support, la forme et la composition du dessin, ainsi que ses diverses fonctions.

Vocabulaire de base

Archéologie, fouille, biface (voir image ci-dessous),

JPG - 28.4 ko
Biface micoquien

fossile, nomade, sédentaire (le contraire de nomade).

Sources et documents à utiliser

Gravures, dessins, peintures de l’art pariétal, traces d’habitat (musée à côté de l’IUFM d’Etiolles).

Arts visuels :

Lascaux.

Pour aller plus loin

 Utiliser les nombreuses ressources locales des départements (Nemours, Etiolles).

  • Faire éventuellement appel à un tailleur de pierre pour comprendre les moyens de tailler le silex.